Voyage Le CouchSurfing, ce qu'il faut savoir

Le CouchSurfing, ce qu’il faut savoir

-

- Advertisment -

Le CouchSurfing est une nouveauté apportée par la nouvelle technologie car l’idée est partie d’une simple liste de diffusion pour demander d’être gracieusement hébergé. L’initiative a reçu un nombre impressionnant de réponses auxquelles Casey Fenton, le fondateur de CouchSurfing, ne s’attendait visiblement pas.  Organisation à but non lucratif à ses débuts pour devenir une société commerciale par la suite, le CouchSurfing modifie et façonne les habitudes du tourisme.

Le mot, par lui-même, donne une image saisissante de ce qu’on attend de ce système, celle du voyageur qui part sur un canapé à la découverte de la planète et de ses habitants. La version moderne du tapis volant d’Aladin fait aujourd’hui beaucoup d’émules.

Le CouchSurfing, c’est quoi?

Le CouchSurfing est un service en ligne qui consiste à assurer un service d’hébergement temporaire de personne à personne. L’hôte présent dans son logement propose un lit ou un canapé pour dormir à un voyageur (le couchsurfer) qui cherche un hébergement. Ce service est gratuit mais en échange, le voyageur s’engage à accueillir à son tour, gratuitement, un autre couchsurfer. Le CoachSurfing est ainsi un réseau d’hospitalité web très populaire qui remplit la fonction d’hébergement non marchand.

Le nom évocateur de CouchSurfing qui signifie surf sur le canapé définit une plateforme qui met en relation les voyageurs du monde entier. Elle permet ainsi à ceux qui en cherchent de trouver un hébergement temporaire chez l’habitant. Au commencement, en 2004, le projet consistait en une association à but non lucratif mais après des déboires informatiques, l’affaire était condamnée à disparaître. Les efforts de certains qui se sont beaucoup impliqués dans le projet ont permis de faire renaître le CouchSurfing de ses cendres mais désormais sous la forme d’une société commerciale.

Les nouvelles conceptions sont pour la protection et la mise en valeur des patrimoines naturel et culturelParmi les avantages qu’on peut retirer du CouchSurfing, on peut mentionner le fait que :

  • On peut dormir gratuitement,
  • On expérimente les rencontres de tous les horizons,
  • On plonge directement dans la langue du pays,
  • On expérimente les bonnes adresses et les bons plans,
  • On peut créer un réseau professionnel ou amical dans le monde entier

Entre l’idéal et le réel

Le CouchSurfing donne l’espoir de croire encore en l’altruisme de l’humanité. Les règles qui devraient prévaloir sont, en effet, la courtoisie et l’entraide. Pour concrétiser, l’hôte prépare à  manger au couchsurfer, tandis que celui-ci lui offre de petits présents.

L’échange culturel et l’hospitalité entre des personnes d’horizons différents est le principal moteur qui fait tourner le système.

Pourtant, les couchsurfers peuvent être classés en catégories de voyageurs dont les motivations diffèrent :

  • Une première catégorie est constituée par des communautaristes qui identifient le CouchSurfing au réseau social primaire. Ils y voient une communauté où l’on peut créer des liens par le moyen des contacts avec la population locale. Le CouchSurfing est leur véritable communauté à la quelles ils appartiennent et façonne leur identité.
  • La deuxième catégorie est constituée par des idéalistes qui voient au CouchSurfing  le moyen de construire un monde meilleur dans lequel vivront des personnes accueillantes et respectueuses des autres et où les hommes vivent en confiance.
  • La troisième catégorie est celle des voyageurs qui se caractérisent par leur non conformisme. Cette réaction se manifeste par la résistance au marché et au tourisme de masse. Cette catégorie veut réinventer le tourisme.
  • La quatrième catégorie, enfin, est constituée d’opportunistes à l’affût de bons plans et d’aventure. Ils voient au CouchSurfing des lieux de rencontre et de plaisirs pour passer leurs nuitées.

Il faut reconnaître que le CouchSurfing renferme aussi des aspects qui en constituent les inconvénients. Il y a des couchsurfers foncièrement incompatibles avec leur hôte, d’autres sont sans gênes. Certains confondent le plus naturellement du monde CouchSurfing et site de rencontres tandis que, d’un autre côté, le voyageur peut être mis en plan par son hôte.

Le CouchSurfing, un produit d’Internet

Pour bénéficier des avantages du CouchSurfing, vous devez au préalable télécharger gratuitement l’application sur le site Couchsurfing.com. Vous aurez alors à votre disposition, une interface qui vous permet d’entrer toutes informations utiles pour créer votre profil, vos goûts, vos préférences et vos centres d’intérêt.

Entrer ensuite toutes informations utiles  pour créer un profil : parlez des voyages que vous avez entrepris, quelles sont qualités, vos passions et les conditions que vous estimez devoir être remplies pour prétendre aux services du CouchSurfing.

Les aléas du CouchSurfing

Il y a des couchsurfers foncièrement incompatibles avec leur hôteLe CouchSurfing a été plus d’une fois le théâtre d’histoires sordides. Des individus malintentionnés ont usé du service du CouchSurfing pour s’adonner à des forfaits qui ont passablement terni l’image du service.

À Leeds en 2009, un hôte viole l’invitée qu’il hébergeait. Il a finalement écopé de 10 ans de prison. Un autre à Marseille en 2012 agressait sexuellement les personnes hébergées en utilisant des substances qui annihilaient la capacité de résistance de ses victimes. Par ailleurs, une jeune couchsurfer perpétrait une série de vols et d’escroqueries au préjudice des hôtes qui l’hébergeaient grâce au CouchSurfing.

Ces membres indélicats ont tous été traduits en justice pour être condamnés, à l’exemple de cet officier de Police arrêté à Padoue qui violait les jeunes femmes qu’il hébergeait.

Jusqu’à ce jour, aucune déclaration ni communication n’a été faite par la société CouchSurfing sur ces affaires criminelles qui ont entaché son image.

Une gratuité qui enrichit les promoteurs du projet ?

Jusqu’en 2011, CouchSurfing est une organisation à but non lucratif qui fonctionnait grâce aux dons de ses membres. Elle se changea pourtant en société commerciale à partir d’août 2011 avec un statut de société par action.

Un certain nombre de membres ont contesté la pertinence du changement. De plus, le changement de statut et la vente d’actions ont surtout profité aux fondateurs de CouchSurfing. Très vite, ceux-ci sont accusés de manque de transparence à la communauté CouchSurfing et surtout d’enrichissement personnel. Ces allégations sont étayées par le changement des conditions d’utilisation du site et l’autorisation donnée à l’entreprise de vendre toutes les informations telles que le nom et l’identité des membres inscrits.

Il faut savoir qu’à la suite ou parallèlement au développement de CouchSurfing, des alternatives pour les voyageurs – ou des concurrents pour les promoteurs, selon le point de vue – manifestent, elles aussi, leur présence  dans la fourniture de services. On citera à titre d’exemples, Airbnb, Bewelcome, Trustrroots ou Movingworlds, entre autres.

CouchSurfing et pays du Sud

Les voyageurs voient au CouchSurfing des lieux de rencontre et de plaisirsSi la vocation première de CouchSurfing est l’échange culturel et l’entraide des voyageurs à travers le monde, il est assez délicat d’appliquer ces principes dont la faisabilité matérielle requiert un minimum de ressources dans les pays du Sud.

Quand le minimum vital n’est parfois pas acquis dans ces pays, le voyage et l’expérience vont à sens unique. Les voyageurs venant des pays industrialisés sont les seuls à bénéficier de l’expérience car ils ont les moyens de venir dans le pays. Il n’est pas acquis que les hôtes des pays du Sud aient les moyens d’aller dans d’autres pays quand bien même l’hébergement serait gratuit.

Une autre vision ou une autre dimension du tourisme

Avec le CouchSourcing émerge le tourisme “alternatif” dont les qualificatifs reconnus sont : durable, participatif et lent.  Le tourisme de masse et de consommation est de moins en moins prisé, car les nouveaux touristes s’opposent à la standardisation et à la mondialisation pour un système.

Les nouvelles conceptions sont pour la protection et la mise en valeur des patrimoines naturels et culturels, et surtout à préserver la qualité de vie des populations visitées. Ce principe peut inclure la négation de l’utilité d’infrastructures de logements supplémentaires tels que de nouveaux hôtels ou de nouveaux appartements parfois préjudiciables pour  l’environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest news

Les outils indispensables pour le barbecue cet été

L'été s'annonce et bonjour les réjouissances. La fête est bien plus belle en plein air, et qui dit à...

Le permis d’exploitation expliqué simplement

Lancer sa propre entreprise est une aventure qui intéresse bon nombre de personnes. La lourdeur de la paperasse administrative...

Avis sur la marque d’adoucisseurs d’eau Fleck

Dans le but de mettre fin aux phénomènes de consommation d'eau dure dans les habitations, les marques ne cessent...

Tour du monde, budget ? Combien de temps ?

Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage. Que de fois cet adage vous a traversé l'esprit! Sans...
- Advertisement -

5 conseils pour choisir son carport

Pour protéger votre voiture à l'abri des aléas climatiques et les intempéries, le carport demeure le mieux outillé, moins...

Bien choisir sa terrasse en bois

Quand il fait beau, les terrasses deviennent un véritable havre de paix, où beaucoup aime se prélasser longuement. Et...

Must read

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you